Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ploc-Ploc Tam-Tam

Ploc-Ploc Tam-Tam

Auteur : Yves Pinguilly, Frédérick Mansot

Éditeur : Bilboquet

Année : 2004

Vous pouvez feuilleter cet album en cliquant sur l'icone "ploc ploc tam tam" dans "Albums Photos"


Un nouveau départ pour l'Afrique en compagnie d'Yves Pinguilly. Seulement, cette fois-ci, l'auteur a choisi de nous sensibiliser à un sujet douloureux et grave qui touche de nombreuses populations de ce continent : la guerre et ses acteurs les plus émouvants, les enfants-soldats. Ploc Ploc font les mortiers, Tam Tam répondent les tambours. Mais un jour les Ploc Ploc Tam Tam qui bercent la vie quotidienne du village deviennent les Tam Ploc Tam Ploc des fusils et des pas des rebelles. C'est alors l'horreur de la guerre. Un album simple sans détour pour nous rappeler que l'Afrique n'est pas que le soleil, les animaux sauvages et les tissus colorés, c’est aussi de terribles violences auxquelles sont exposées les populations civiles. Les magnifiques illustrations de Frédérick Mansot, inspirées de tissus de pagnes, relevés de traits à l'encre noire, accentuent la force du texte. Un très bel ouvrage original à déposer entre toutes les mains.

La revue de l'école des Parents
Véronique Delarue

Minata a six ou sept ans. Elle vit dans un village d'Afrique au rythme des "ploc ploc du mortier des mamans" et du "tam tam parleur des papas". Un matin ce sont les bruits des fusils qui remplacent ceux du mortier et du djembé. Minata et sa poupée Aïssa se cachent et assistent impuissantes et terrifiées aux tueries et au départ des Blancs qui "s'enfuyaient en compagnie de grands soldats blancs qui les protégeaient". Elles courent pour échapper aux enfants soldats. Minata retrouve Djigui, un enfant de son village et, avec lui, elle attendra que s'écoule le temps, que la saison des pluies fasse renaître la vie, et la saison sèche "brûler les pistes et sécher les larmes".
Voilà un très bel album qui raconte avec des mots simples et des illustrations à la fois évocatrices mais belles, la guerre et ses ravages sur les enfants. On pense en particulier au Rwanda. Surtout dans cette double page où les cadavres apparaissent sous les branches des arbres, évoquant les témoignages des rescapés du génocide tutsis qui se cachaient des journées entières dans les marais pour échapper à leurs bourreaux hutus (Jean Hatsefeld, Dans le nu de la vie. Récits des marais rwandais et Une saison de machette, éditions du Seuil). Yves Pinguilly et Frédérick Mansot apportent la preuve, s'il en était encore besoin, qu'il est possible de raconter aux enfants les pires folies des adultes. Il faut savoir trouver le ton juste, dans le verbe comme dans l'image. Tous deux y réussissent pleinement dans ce très beau et très poignant album.

Ariane Tapinos

Acheter "Ploc-Ploc Tam-Tam"

Publié dans Bibliographie | Lien permanent